En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Menus du restaurant scolaire

MENU DU 11 AU 15 NOVEMBRE 2019

Par Nadine CHAULET, publié le vendredi 8 novembre 2019 16:11 - Mis à jour le vendredi 8 novembre 2019 16:29
Goulash-©Barbara-Dudzinska-shutterstock-1150x0.jpg

Le goulasch, le ou la goulache, ou la soupe de goulasch (hongrois : Gulyásleves, prononcé [ˈgujaːʃlɛvɛʃ]), est à l'origine une soupe hongroise très répandue en Europe centrale, surtout dans la plaine des Carpates. Le goulasch fait partie d'une famille de plats paysans, avec le paprikás et le pörkölt qui ont intégré la gastronomie bourgeoise au cours du xIxe siècle. De nombreuses langues d'Europe occidentale désignent d'ailleurs confusément ces trois plats sous le terme unique de « goulasch ».

Ce nom signifie littéralement « soupe du bouvier » puisqu'en hongrois, bouvier se dit gulyás. On en trouve des variantes en Autriche : gulasch auf Wiener Art ; en Allemagne : gulasch ; en République tchèque et Slovaquie : guláš ; en Roumanie : gulaş ; en Serbie : gulaš, etc.

Si la préparation varie, les ingrédients de base restent une viande (bœuf, veau, porc, cheval, agneau ou mouton), des légumes (tomate, poivron, etc.), des aromates : oignon, poivre, sel et l'indispensable paprika. Il a donc une couleur rouge très reconnaissable. Il peut se préparer dans un chaudron (Bográcsgulyás) ou dans un faitout (Gulyásleves).

Pièces jointes

À télécharger

 / 1